• Emerveillement

      Elle observe émerveillée, assise sur le rebord de la fenêtre, le nez collé à la vitre les lumières de la ville. Il fait nuit et il est tard. A son jeune âge, à cette heure avancée, elle devrait dormir innocemment. Ses pieds sont gelés car elle n'est plus sous la couette. Elle entend le ronronnement des voitures, elle admire tous ces points colorés, toutes ces enseignes clignotantes, toutes ces bestioles sous la lumière des lampadaires. Sa chambre est située au dernier étage et depuis sa petite fenêtre elle observe l'agitation. Sa respiration fait de la buée sur la vitre. Regarder le monde tourner alors que l'on ne fait rien a quelque chose d'appaisant. Là bas, derrière la cheminée sur le toit qu'elle aperçoit c'est l'endroit où le soleil se couche. Elle l'a si souvent regardé avec son père... Elle sursaute, la fillette a entendu un craquement. Elle sait que si son père la surprend hors de son lit, il lui demandera pourquoi elle ne dort et tout ce qu'elle veut c'est regarder les points lumineux qui avancent, qui clignotent...

     

      La petite fille déjà bien pensive pour son âge et ne dort pas car elle se pose des questions, oui des questions existentiel qui ont déjà mûrit dans sa petite tête mais qu'elle ne saurait expliquer. Elle se demande comment serait sa vie dans le corps de quelqu'un d'autre, elle se demande pourquoi on lui a attribué ce corps. Elle aimerait savoir comment elle sera lorsqu'elle sera plus grande, sera-t-elle toujours blonde avec des joues rondes? La blondinette voudrait savoir si elle aura une belle vie, si elle est normal, si ressentir de l'amour si jeune est possible. Ensuite la fillette rêvasse... serait-ce possible qu'elle soit adopté? Que ses parents se remettent ensemble? Que quand on rêve ce soit la vraie vie et que lorsqu'on est éveillé ce soit un rêve? Que lorsqu'on... Elle plonge dans un profond sommeil...

     

      La petite fille est devenue grande. Non elle n'a pas eu une vie facile. Ses cheveux ont foncé autant que son coeur, des cernes se sont creusés sous ses jolies yeux. Ce sont les marques de nuits entières à pleurer et à se demander si les choses auraient pu être autrement. Des cicatrices ont ravagés ses poignets: traces des moments difficiles. Elle a déménagé et ne peut plus voir les lumières de la ville. Mais en été elle voit les étoiles et elle aimerait s'enfuir... très loin, en courant à toutes jambes sous les astres. La jeune fille regrette son innocence, il y a tant de choses qu'elle aurait préféré ne pas savoir. 

     

      La petite fille c'était moi et la grande c'est celle que je vois lorsque je me regarde dans un miroir mais je ne la reconnais pas toujours...


  • Commentaires

    3
    Mardi 2 Septembre 2014 à 09:49
    2
    Mardi 2 Septembre 2014 à 09:43

    Merci <3<3<3

    1
    Mardi 2 Septembre 2014 à 09:35

    elle est trop bien♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :